25 novembre 2017

Richard Gingras

Huile de François Beaudry
Le bouquiniste Richard Gingras, déjà un peu mythique de son vivant, est décédé le 21 novembre. Ami de Vanier et des chats, resté fidèle à la contre-culture, sa librairie était à son image, un lieu un peu capharnaüm, pour notre plus grand plaisir. Paix à toi Richard Gingras. Si dans le paradis des agnostiques, tu rencontres Vanier, Yvon, Gauvreau, Miron, tu les salues pour nous. 

http://www.ledevoir.com/culture/livres/513840/le-libraire-richard-gingras-est-mort

Le chercheur de trésors
« J’ai trouvé le nom de ma librairie le jour où je suis entré dans mon premier local au 12 est de la rue Sainte-Catherine. Un livre oublié par le locataire précédent, « Le Chercheur de trésors ou L’influence d’un livre », de Philippe Aubert de Gaspé fils, gisait dans l’ombre. Ce livre trouvé fut le signe de la quête qui m’attendait et inspira ma raison sociale. » (Richard Gingras)

Le chercheur de trésors sur Facebook
Dans la vraie vie  La Presse, 2 juillet 2006.
Richard Gingras ou le Chercheur de trésors, La Presse, 12 août 1982, B1
Accointances, Le Devoir, 6 novembre 2010, F3
Steak haché, la revue poétique de la rue Ontario (Pierre Demers), L'Itinéraire, février 1999
Ton père est un bum (Pierre Demers), L'Itinéraire, septembre, 1997

Derniers catalogues :


 






 

1 commentaire:

Ronald Mc Gregor a dit...

Un plaisir fou à magasiner chez lui.